Extraits de l’évolution de l’entomologie appliquée au Québec : emphase sur la phytoprotection

Affordable Access

Publisher Website

Extraits de l’évolution de l’entomologie appliquée au Québec : emphase sur la phytoprotection

Authors
Publisher
Société de protection des plantes du Québec (SPPQ)
Volume
90
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.7202/044026ar

Abstract

Extraits de l’évolution de l’entomologie appliquée au Québec : emphase sur la phytoprotection Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Conrad Cloutier, Jean-Marie Perron et Christine Jean Phytoprotection, vol. 90, n° 2, 2009, p. 85. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/044026ar DOI: 10.7202/044026ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 01:41 « Extraits de l’évolution de l’entomologie appliquée au Québec : emphase sur la phytoprotection » Erratum Extraits de l’évolution de l’entomologie appliquée au Québec : emphase sur la phytoprotection Cloutier, C., J.-M. Perron et C. Jean Réf. Phytoproptection 89 (2-3) : 85-86 À la page 84, le dernier paragraphe devrait se lire ainsi : « Raymond-Marie Duchesne a évalué des solutions de rechange aux insecticides contre le doryphore de la pomme de terre, en particulier des biopesticides à base du Bacillus thuringiensis tenebrionis. Des produits commerciaux étaient disponibles au début des années 1990, mais ils sont disparus face à la compétition des pesticides chimiques qui vont connaître un renouveau après 1995 à la suite de l’introduction des néonicotinoides […] ». À la page 92, le dernier paragraphe devrait se lire ainsi : « En 1968, le gouvernement du Québec

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.