Affordable Access

Publisher Website

Douleurs thoraciques et scintigraphie myocardique : à propos de 171 cas

Authors
Journal
Médecine Nucléaire
0928-1258
Publisher
Elsevier
Volume
37
Identifiers
DOI: 10.1016/j.mednuc.2013.09.019
Keywords
  • Douleur Thoracique
  • Scintigraphie Myocardique
  • Ischémie
  • Maladie Coronaire
  • Coronarographie
  • Chest Pain
  • Myocardial Scintigraphy
  • Ischemia
  • Coronary Artery Disease
  • Coronary Angiography
Disciplines
  • Biology
  • Medicine

Abstract

Résumé But de l’étude Rechercher une corrélation entre les facteurs épidémiologiques, les facteurs de risque et les antécédents et les résultats de la scintigraphie myocardique selon le type de la douleur et discuter la place de la scintigraphie dans l’orientation diagnostique et la prise en charge. Patients et méthodes Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur 171 patients présentant des douleurs thoraciques typiques (DTT) ou atypiques (DTA), adressés pour scintigraphie myocardique. Résultats La moyenne d’âge était de 59ans avec une nette prédominance féminine. La fréquence des facteurs de risque (tabac, diabète, hypertension artérielle, hyperlipidémie, antécédents cardiaques et hypothyroïdie) était respectivement de 21,6 %, 39,8 %, 73,7 %, 25,1 %, 11,1 % et 6,4 %. La DTA était retrouvée chez 57,9 % des patients, elle était plus fréquente chez les femmes (59,8 %). La scintigraphie myocardique était pathologique chez 36,8 % des patients. Elle était normale dans 59,7 % de cas chez les patients présentant une DTT et dans 65,7 % des cas chez les patients présentant une DTA. Cette différence est non significative. La scintigraphie normale était plus fréquente chez les femmes (67 %) que chez les hommes (55,9 %) et particulièrement fréquente (83,3 %) chez les sujets jeunes (<40ans). Par contre, tous les patients qui avaient une scintigraphie anormale avaient une coronarographie anormale avec une concordance statistiquement significative. Ainsi, la sensibilité de la scintigraphie est de 100 %, sa spécificité de 66,6 %, sa valeur prédictive positive de 57,1 % et sa valeur prédictive négative de 100 %. Conclusion La scintigraphie myocardique permet d’offrir une aide précieuse aux cliniciens, permettant de préciser le diagnostic étiologique et d’évaluer le pronostic d’une douleur thoracique.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.