Affordable Access

Publisher Website

Dépense énergétique d’une tâche cognitive : exemple du jeu d’échecs

Authors
Journal
Science & Sports
0765-1597
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
25
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/j.scispo.2009.04.005
Keywords
  • Stress Psychologique
  • Dépense énergétique
  • Calorimétrie Indirecte
  • Échecs
  • Psychological Stress
  • Energy Expenditure
  • Indirect Calorimetry
  • Chess
Disciplines
  • Psychology

Abstract

Résumé Objectifs Le but de notre travail est d’estimer à travers l’activité purement cognitive des échecs l’impact d’une tâche mentale sur le système cardiorespiratoire et l’activité métabolique. Matériels et méthodes Dix-huit joueurs d’échecs ont disputé un match d’échecs (2 × 15 minutes). Nous avons mesuré en continue la fréquence cardiaque (FC), la consommation d’oxygène ( V ˙ O 2 ), la production de dioxyde de carbone ( V ˙ C O 2 ), la fréquence respiratoire (FR), la ventilation (VE) et le volume courant (VT). La calorimétrie indirecte a été utilisée pour estimer l’oxydation des substrats et la dépense énergétique. Nous avons observé chez les joueurs d’échecs une augmentation significative de FC, V ˙ O 2 et de FR au cours des matchs. Ces augmentations sont comparables à celles mesurées lors d’activités physiques à faibles coûts énergétiques. En outre, une rapide diminution du quotient respiratoire (QR) a également été mise en évidence au cours de cette activité. Conclusion Cette tâche cognitive nécessitant un effort mental important semble être un modèle humain intéressant pour étudier les réactions physiologiques liées à un stress psychologique.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.