Affordable Access

Poème à toute Elsa

Authors
Publisher
Collectif Liberté
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Poème à toute Elsa Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Philippe Routier Liberté, vol. 30, n° 6, (180) 1988, p. 40-42. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/31675ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 03:44 « Poème à toute Elsa » PHILIPPE ROUTIER P O È M E À T O U T E ELSA I Quelle est l'intimité de l'éclair avant qu'il n'applaudisse à sa propre clarté? Et quelle est celle des femmes? La nuit serrée dans sa cuillère qui ne répugne à la goûteuse! Cependant, ce que je sais, femmes, c'est que votre beauté n'est pas faite seulement de durée calme et dorée, que vos hanches ne sont pas faites de main d'homme, que je vous aime mieux sous une lumière sensitive et directe que sous la pluie distraite. Je vous aime si vous riez de l'éboulement de vos charmes et ris de vous déçue par un ongle mal peint. Je vous aime qui heurtez dans les bars le chapeau voyou des lampes et vous plains qui tant usez de votre art pour pencher la tête, des deux mains pour incliner la théière. 41 Votre cœur, vous le tenez debout comme une glace de poudrier et jamais n'y inviterez que vous-mêmes. Vos baisers sont de buée qui à la vitre de mon cœur augmentent. II Femmes, on vous appell

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.