Affordable Access

Publisher Website

Effects of zearalenone or glucosinolates in the diet on reproduction in sows: A review

Authors
Journal
Livestock Production Science
0301-6226
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
40
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/0301-6226(94)90040-x
Keywords
  • Pig
  • Reproduction
  • Mycotoxin
  • Zearalenone
  • Glucosinolate
  • Rapeseed Meal

Abstract

Résumé Cette revue présente les effets de l'ingestion de deux types importants de facteurs antinutritionnels sur la reproduction chez la truie: une mycotoxine, la zéaralénone, et les glucosinolates du colza. L'accent est mis sur leur mode d'action auquel de nombreux travaux ont été consacrés au cours des dernières années. A la différence d'un déséquilibre nutritionnel dont les effets, sauf dans des cas extrêmes, n'apparaissent généralement qu'à long terme et sont alors difficilement réversibles, les conséquences de l'ingestion de facteurs antinutritionnels se manifestent rapidement, portent sur des paramètres variés, et disparaissent lorsque l'on arrête de distribuer l'aliment qui en est responsable. La zéaralénone, produite par plusieurs espèces de Fusarium, est un contaminant que l'on trouve dans les céréales lorsqu'elles sont récoltées en conditions humides. Elle est caractérisée par ses propriétés oestrogéniques qui provoquent une vulvo-vaginite chez les truies prépubères, un état d'anoestrus chez les femelles cycliques ou un allongement de la durée de l'intervalle sevrage-oestrus chez les truies sevrées. Pendant la gestation, elle diminue la survie embryonnaire à partie d'un niveau seuil d'introduction dans le régime, et réduit parfois le poids des foetus. La présence de zéaralénome dans le régime affecterait l'environnement utérin en provoquant une diminution de la sécrétion de LH ou de progestérone et des modifications de la morphologie des tissus utérins. Le tourteau de colza renferme des glucosinolates dont certains dérivés ont des propriétes antithyroïdiennes. Sa consommation pendant la gestation provoque une hypertrophie de la thyroïde des truies et des foetus. Ceux-ci sont particulièrement sensibles car leur niveau de T4 plasmatique et leur poids vif avant la naissance sont diminues, l'importance des effets étant liée au taux de glucosinolates du régime maternel. Il semble y avoir un niveau seuil de 2 μM de glucosinolates/g d'aliment en-deçà duquel toutes les conséquences néfastes sont évitées. Aussi, le recours aux variétés à très faible teneur en glucosinolates obtenues par sélection autorise l'introduction à taux élevé du tourteau de colza dans le régime des truies reproductrices.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Effects of feeding zearalenone to sows on rebreedi...

on Journal of animal science January 1990

Bio-protective effects of glucosinolates – A revie...

on LWT - Food Science and Technol... Jan 01, 2009

Effects of the mycotoxin zearalenone on swine repr...

on American journal of veterinary... September 1979
More articles like this..