Affordable Access

Publisher Website

Recommandations pour la surveillance des patientes traitées pour des lésions de haut grade du col utérin

Authors
Journal
Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction
0368-2315
Publisher
Elsevier
Volume
37
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/j.jgyn.2007.11.022
Keywords
  • Test Hpv
  • Cin
  • Surveillance
  • Récurrence
  • Hpv Test
  • Follow-Up
  • Recurrence
Disciplines
  • Economics
  • Medicine
  • Psychology

Abstract

Résumé Les femmes traitées pour une lésion de haut grade ont un risque de récidive ou de récurrence qui persiste pendant plus de dix ans, le risque ultérieur de cancer invasif est ainsi de deux à cinq fois supérieur à celui de la population générale. Pour détecter les échecs thérapeutiques (ou récidives/récurrences ou persistances) dans ce groupe particulièrement à haut risque de développer un cancer invasif ultérieur, il paraît logique de préférer un test avec une sensibilité et une valeur prédictive négative élevées. La cytologie et la colposcopie, les deux examens les plus utilisés pour le suivi et recommandés par l’Anaes, n’ont toutefois pas une sensibilité parfaite, l’utilisation d’un test HPV peut sembler intéressante dans la stratégie de surveillance post-thérapeutique (dépistage tertiaire), afin de déterminer un groupe à bas risque pour lequel on pourrait espacer la surveillance des patientes dont l’HPV s’est négativé après le traitement et un groupe à haut risque où le virus reste présent et qui mériterait dès lors une surveillance rapprochée. En effet, la sensibilité et la valeur prédictive négative de la combinaison test HPV–cytologie est d’environ 100 %. La valeur prédictive négative élevée de cette stratégie permet d’alléger la surveillance de cette catégorie de patientes au profit des autres pour lesquelles il semble utile de concentrer nos efforts économiques, humains et psychologiques.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.