Affordable Access

Publisher Website

Saint-Ours: une écluse et un barrage dans le Bas-Richelieu au milieu du siècle dernier

Authors
Journal
Les Cahiers des dix
0575-089X
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Issue
45
Identifiers
DOI: 10.7202/1015571ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Saint-Ours : une écluse et un barrage dans le Bas-Richelieu au milieu du siècle dernier Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article André Sévigny Les Cahiers des dix , n° 45, 1990, p. 114-140. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1015571ar DOI: 10.7202/1015571ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 20 March 2014 02:16 « Saint-Ours : une écluse et un barrage dans le Bas-Richelieu au milieu du siècle dernier » rr M Entrée inférieure de l'écluse de Saint-Ours, 1910. Source: Service canadien des Parcs, Québec. Saint-Ours: une écluse et un barrage dans le Bas-Richelieu au milieu du siècle dernier Par ANDRÉ SÉVIGNY De tout temps, les observateurs ont noté que les quelque vingt kilomètres qui séparent Chambly de Saint-Jean renfer- maient les obstacles majeurs à la navigation sur le Richelieu. Cela ne signifie pas que le bas Richelieu, compris entre le bassin de Chambly et Sorel, ait été sans présenter de pro- blèmes. À cet égard, l'ingénieur Peter Fleming reconnaissait, en 1830, trois catégories de rivières: «those which are interrupted by falls or rapids in their course ... those which have a strong and uniform current ... [and those] which are dead water or nearly level throughout, but interru

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.