Affordable Access

Chronique d’un regard amoureux. La Femme défendue

Authors
Publisher
Association des cinémas parallèles du Québec
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Chronique d’un regard amoureux / La Femme défendue Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Jean-Philippe Gravel Ciné-Bulles, vol. 16, n° 4, 1998, p. 22-23. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/33851ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 05:37 « Chronique d’un regard amoureux » Ouvrage recensé : La Femme défendue Coup de cœur: la Femme défendue Vol. I 6n "4 Chronique d'un regard amoureux par Jean-Philippe Gravel I l est difficile de parler d'un film comme la Femme défendue, même s'il ne s'agit pas d'un film intouchable ou «sacré», dont en ont fait cer- tains critiques. Mais puisque sa mise en scène nous interpelle directement, il est manifeste qu'on pourra écrire sur ce film un tas de papiers poéti- ques, question de poursuivre la belle aventure, qui n'est pas si belle que cela au fond. Cette femme défendue est-elle prise à partie, ou inter- dite? On débattra là-dessus des heures durant. Reste qu'il n'y a pas de honte à tomber sous le charme de ce film, puisqu'il est effectivement superbe. En quête d'une objectivité critique finalement im- possible, je pourrais aborder la Femme défen- due comme objet filmique. C'est tout de même à ce niveau qu'il apporte quelque contrib

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.