Affordable Access

Aspects diplomatiques de la politique romaine dans l'Orienrt grec (IIe s. av. J.-C.)

Authors
Publication Date
Keywords
  • Diplomatie Romaine
  • Impérialisme Romain
  • épigraphie Juridique
  • Arts & Humanities :: Classical & Oriental Studies [A03]
  • Arts & Sciences Humaines :: Etudes Classiques & Orientales [A03]
  • Arts & Humanities :: History [A04]
  • Arts & Sciences Humaines :: Histoire [A04]
Disciplines
  • Education

Abstract

v p/É)~ École Pratique des Hautes Études Section des sciences historiques et philologiques Annuaire Résumés des conférences et travaux 144e année ' ,. ' - - . " -- ~...:{- 2011-2012 46 Annuaire -EPHE, SHP- ]44e année (2011-2012) ASPECTS DIPLOMATIQUES DE LA POLITIQUE ROMAINE DANS L'ORIENT GREC (Ire S. AV. J.-C.) Conférences de M. Étienne FAMERIE, université de Liège, directeur d'études invité 1. La lettre des Scipions adressée à la cité de Colophon (190-189°) Retracer l'histoire de l'établissement d'un texte épigraphique est toujours riche d'enseignements. À cet égard, la lettre - dont seul le préambule est conservé- adressée par les frères L. et P. Cornelius Scipion à la cité de Colophon-sur-mer en 1901189 offre une illustration remarquable à plus d'un titre, tant les pièces du dossier sont riches et variées (RDGE 36). En particulier, le fonds Louis-Robert ( = FLR) déposé à l'Académie des inscrip- tions et belles-lettres conserve plusieurs pièces de premier ordre pour écrire cette his- toire . Qu'on en juge plutôt: copie et estampage de Ch. Picard - «inventeur» de la pierre avec Th. Macridy en 1913 et premier éditeur (Picard, 1922); copie, estampage et photographies de L. Robert (1950-1951 ), qui attestent qu 'un fragment jointif avait alors disparu. À cela s'ajoute encore un petit dossier constitué par Robert lui-même, renfermant, pour l'essentiel, cinq lettres adressées par G. De Sanctis à M. Holleaux entre 1919 et 1924, où l'on voit les deux savants confronter leurs hypothèses et sou- mettre leurs arguments l'un à l'autre. Il faut aussi savoir que personne, depuis Robert, n'a vu la pierre, jusqu'à ce qu'elle soit «retrouvée» récemment, dans le dépôt de fouilles du site de Claros (De bord 2010). En attendant de livrer l'histoire complète de l'édition de ce document, on envisagera ici la genèse de l'éditionprinceps, fondée sur l'analyse des pièces du FLR. La correspondance entre De Sanctis et Holleaux montre que l'attribution à L. et

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.