Affordable Access

Interview : « Je suis né comme écrivain à Montréal »

Authors
Publisher
Les Publications Québec français
Publication Date
Disciplines
  • Literature
  • Political Science

Abstract

Interview : "je suis né comme écrivain à Montréal" Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Hélène Marcotte Québec français, n° 79, 1990, p. 80-81. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/44737ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 12:18 « Interview : "je suis né comme écrivain à Montréal" » INTERVIEW Dany Laferrière «Je su is né comme écr iva in à Mont réa l» Propos recueillis par Hélène MARCOTTE Depuis votre exil forcé d'Haïti, vous demeurez à Montréal. Qu'est-ce qui vous a fait choisir le Québec ? J'ai choisi le Québec à cause du français littéraire. Mais, d'une certaine façon, c'est le Québec qui m'a choisi. L'événement qui m'a obligé à quitter Haïti est survenu en 1976, quand mon ami Gaster Raymond a été tué en pleine rue. Je cosignais une série de reportages avec lui sur les premières grèves sous Duvalier depuis peut-être vingt ans et que le gouver- nement voulait garder secrètes. Une Québécoise a lu, dans l'article relatant la mort de ce journaliste, que j'étais à mon tour en danger de mort ; elle m'a donc fait parvenir un billet d'avion. Comme elle me connaissait peu, disons, pour parler comme Malraux, que c'est le Québec qui m'a envoyé ce billet d'avion. J'ai dû m'en retourner u

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.