Affordable Access

Molecular pathogenesis of osteonecrosis of the femoral head

Authors
Publisher
McGill University
Publication Date
Keywords
  • Biology - Genetics

Abstract

La nécrose avasculaire de la tête fémorale (NATF) est manifestée terminalement par la mort des cellules osseuses ce qui a pour résultat la diminution du processus réparatif le long de microfractures dans la tête fémorale. Une meilleure compréhension de la pathophysiologie et de la progression de la NATF permettrait éventuellement de prévoir ou prévenir ses complications parfois désastreuses. Parmi plusieurs mécanismes pathogéniques, l'hypothèse la plus fréquemment mise de l'avance est une origine vasculaire par laquelle une diminution du flux sanguin local dans la tête fémorale aurait un rôle crucial dans la pathogénie de NATF. En accord avec cette hypothèse vasculaire, la dysrégulation des facteurs d'activation des cellules endothéliales (CEs) et des stimulateurs de l'angiogénèse, des dommages aux CEs, leur apoptose, et une dysfonction régionale de l'endothélium et de facteurs thrombophiliques, en particulier des altérations de la fibrinolyse pourraient mener à la thrombose microvasculaire importante observée dans la NATF. Bien que la pathogénie de la NATF implique vraisemblablement de multiples étapes, on sait que la NATF a tendance à se développer après l'exposition aux glucocorticoïdes (GC), un des facteurs de risque majeur pour cette condition. Il est bien connu que les GCs ont des effets directs et indirects sur les cellules. Les effets directs, dont notamment l'apoptose des ostéoblastes et des ostéocytes, semblent selon nos études jouer un rôle prédominant dans la pathogénie de la NATF. Nous avons caractérisé une souche autogame (inbred) de rats (Wistar Kyoto) susceptibles au développement de l'ostéonécrose induite par les stéroïdes. Nous avons évalué l'hypothèse que les GCs contribuent à une expression différentielle de gènes dans la tête fémorale des rats avec NATF précoce, en comparant les rats Wistar Kyoto traités avec des stéroïdes qui ont développé la NATF avec des rats ayant recu

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.