Affordable Access

Publisher Website

Les limites du cadastre B d'Orange. Etude sur les régions de Montélimar et Saint-Paul-Trois-Châteaux

Authors
Journal
Revue archéologique de Narbonnaise
0557-7705
Publisher
PERSEE Program
Publication Date
Volume
19
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.3406/ran.1986.1283
Disciplines
  • Education

Abstract

L'utilisation de différentes méthodes complémentaires (carte topographique, grille théorique de restitution, prospection aérienne, photographie aérienne verticale et fouille) ont permis de mieux cerner les réalités physique et temporelle du cadastre B d'Orange. Dans la région de Montélimar le calage retenu a été facilité par la grande quantité de traces retrouvées. Il s'est révélé juste au point de coïncider parfaitement avec le 8e decumanus situé à près de vingt kilomètres de là. Outre les renseignements sur son mode de construction et sa métrique, la fouille du 8e decumanus à Saint-Paul-Trois-Châteaux apporte pour la première fois des critères de datation : dernier quart du Ier s. av./début Ier s. après J.-C. Celle-ci est confirmée par la présence d'une nécropole qui s'est développée de part et d'autre de cette voie et dont les tombes les plus anciennes sont datées de la période tibérienne. Pour autant, en l'absence d'autre fouille de limes, peut-on affirmer avec certitude que l'ensemble du cadastre a été implanté et utilisé sous Auguste ?

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.