Affordable Access

Parler de ce qui manque. Christiane Teasdale, À propos de l’amour, Montréal, Boréal, 1990, 177 p.

Authors
Publisher
Les Éditions Valmont
Publication Date
Disciplines
  • Literature
  • Political Science

Abstract

Parler de ce qui manque / Christiane Teasdale, À propos de l’amour, Montréal, Boréal, 1990, 177 p. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Diane-Monique Daviau Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, n° 58, 1990, p. 23-24. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/38248ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 20 March 2014 07:59 « Parler de ce qui manque » Ouvrage recensé : Christiane Teasdale, À propos de l’amour, Montréal, Boréal, 1990, 177 p. Christiane Teasdale, À propos de l'amour, Montréal, Boréal, 1990,177p., 14,95$. 3rœ ce qui manque J'ai un faible pour les textes qui en cours de lecture me donnent le NOUVELLES Diane-Monique Daviau g O Û t . . . d ' é C l i r e ! Us sont tellement rares, ces textes-là ! Mais U en existe. Et ils me sur- prennent chaque fois. La Nuit yougoslave est un réoit soigné qui aborde d'une manière sensible un grand thème, celui de la foi mise à l 'épreuve. Écri ts avec soin, avec cœur, je dirais, Us ont en commun — qu'U s'agisse de oontes , de nouvel les , de réc i t s — d 'ê t re t r aversés p a r u n r e g a r d dont la luoidité n'exclut nullement l'humour, d'être structurés très finement sans pour autant donner l'im- pression d'être, disons,

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.