Affordable Access

Publisher Website

Differential effect of task relevance on early and late components of cortical and subcortical somatic evoked potentials in man

Authors
Journal
Electroencephalography and Clinical Neurophysiology
0013-4694
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
39
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.1016/0013-4694(75)90098-x

Abstract

Résumé L'effet de différentes caractéristiques de la tâche sur les composantes précoces et tardives des potentiels évoqués somesthésiques corticaux et sous-corticaux a été étudié chez un groupe de malades Parkinsonniens opérés sous anesthésie locale pour traitement d'un tremblement à prédominance unilatérale. 1. 1. Le SEP produit par stimulation du nerf médian apparaît au niveau des régions controlatérale corticale (ss), thalamique (vcpci, vcai), lemniscale (Lm), postlemniscale (PoLm), prélemniscale (Raprl) et réticulaire (Ttc). Aucun SEP n'est observé dans d'autres régions thalamiques contiguës (M, Pf, ce) ni sous-thalamiques (Q). 2. 2. Les composantes précoces sous-corticales du SEP consistent en deux potentiels positifs monophasiques distribués à l'intérieur d'une région circonscrite thalamolemniscale où la stimulation électrique provoque de façon constante des réponses sensitives circonscrites à la face et à la main controlatérale. Au contraire, les composantes tardives sous-corticales du SEP consistent en potentiels monophasiques ou diphasiques, positifs ou négatifs, distribués dans une région étendue, thalamique, lemniscale, prélemniscale et réticulaire, où la stimulation électrique provoque des réponses sensitives ou motrices de type varié. Les composantes sous-corticales précoces et tardives du SEP apparaissent toutes deux dans les régions lemniscale, thalamique et corticale, elles sont dissociées au niveau des région spost-lemniscales (composantes précoces seulement) et prélemniscales et réticulaires (composantes tardives seules). 3. 3. Des changements significantifs d'amplitude des composantes tardives, corticales et sous-corticales des SEP s'observent concomittament à des variations d' “adéquation de la tâche”: elles diminuent quand les malades passent d'une situation nouvelle à l'habituation, elles augmentent quand les malades passent de l'habituation à l'attention et elles diminuent quand les malades passent de l'attention à la distraction. Au contraire, aucune modification significative d'amplitude des composantes précoces corticales et sous-corticales n'est observée quand les malades passent au travers de ces diverses conditions qualitative de la tâche.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.