Affordable Access

Publisher Website

Spontaneous cortical slow-potential shifts and choice reaction time performance

Authors
Journal
Electroencephalography and Clinical Neurophysiology
0013-4694
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
54
Issue
6
Identifiers
DOI: 10.1016/0013-4694(82)90121-3

Abstract

Résumé On a enregistré l'EEG de 36 adultes en Fz, Cz et Pz (référence sur la mastoïde droite). Lors d'essais expérimentaux on a déterminé, pour un intervalle précédant la tâche, les critères suivants de potentiels lent: niveau de la ligne de base pendant 3 sec, suivi d'une variation du SP de 2,5 sec, négative (3,5 μV) ou positive (1,5 μV), puis du maintien à ce niveau pendant encore 2,5 sec. Dés que cet ensemble de critères se présentait, les stimulus d'une tâche de temps de réaction de choix (PRE: potentiel lié à l'événement) se déclenchaient; cette tâche exigeait du sujet qu'il appuie sur un bouton avec la main droite ou gauche selon la configuration des différents stimulus. Pendant les séances de contrôle qui suivaient, on testait les sujets sans critère préalable de variation SP, mais avec des intervalles égaux à ceux des sessions expérimentales. Dans les conditions expérimentales les temps de réaction (TR) moyens furent significativement plus courts et moins variables pour une variation de SP négative que pour une variation positive. Dans les conditions de contrôle, les TR moyens furent un peu plus courts dans le cas du critère positif que dans celui du critère négatif, ce qui pourrait être attribué à la plus grande variabilité des intervalles préalables dans cette derni`ere condition de polarité. Afin de confirmer la localisation corticale de cet effet, on a recommencé la séance expérimentale avec les critères correspondants de variation de SP négative et positive, en enregistrant en Pz: on n'a pas trouvé de différence significative entre les moyennes des TR et leurs déviations standard. Les variations de SP au niveau des électrodes de critère (Fz ou Pz) furent significativement plus grandes (en amplitude moyenne) que les variations concomitantes observées sous les autres électrodes. Ces données montrent les possibilités de la] méthodologie des PRE pour l'exploration fonctionnelle du cerveau humain.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.