Affordable Access

Epidemiologie et etiologies des epistaxis dans notre pratique: A Propos de 250 cas colliges de 1986 A 1997 au Chu de Lome

Authors
Publisher
Université de Lomé (Togo)
Publication Date
Keywords
  • Epistaxis
  • Traumas
  • High Blood Pressure
  • Sinusitis
Disciplines
  • Biology
  • Medicine

Abstract

Introduction: A frequent ailment in ENT, the epistaxis is an emergency that can put the vital prognosis at stake. An adequate follow up care deserves some knowledge of etiology. Objectives: Study the epidemiological and etiological aspects of the epistaxis.Methodology: A retrospective and descriptive study conducted on 250 epistaxis cases over a period of 12 years in the ENT Department at the CHU de Lomé.Results: The epistaxis occurs with predilection during the months of December-January and August. The average age was 26.9 years (1 to 70 years). The sex-ratio was 1.5. The epistaxis was benign in 81.2%cases and serious in 18.8% cases. The first etiology was represented by ENT and maxillofacial traumas (34.4%), followed by high blood pressure (8.8%) and inflammatory and infectious ailments (7.6%). Thebenign tumours represented 2% and the malignant tumours were 1.2%. The haematological complaints represented 1.6%. Other rarer etiologies were noticed. These were haematological complaints (0.8%). In 43.6% cases, the study did not find any etiology. We talk of essential epistaxis.Conclusion: ENT and maxillofacial traumas, high blood pressure and inflammatory and infectious ailments of the nasosinus spheres were the main etiologies of the epistaxis. The mastery of the diagnodiagnosisand the treatment of these pathologies is necessary for an adequate follow up care of the epistaxis. Introduction : Affection fréquente en ORL, l’épistaxis est une urgence qui peut mettre en jeu le pronostic vital. La prise en charge adéquate mérite une connaissance des étiologies.Objectifs : Etudier les aspects épidémiologiques et étiologiques des épistaxis.Méthodologie: Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive menée sur 12 ans dans le service d’ORL du CHU de Lomé sur 250 cas d’épistaxis.Résultats : L’épistaxis survient avec prédilection au cours des mois de décembre-janvier et d’août. L’âge moyen était de 26,9 ans (1 à 70 ans). La sex-ratio était de 1,5. L’épistaxis était bénigne dans 81,2% etgrave dans 18,8%. La première étiologie était représentée par les traumatismes ORL et maxillo-faciaux (34,4%), suivie de l’hypertension artérielle (8,8%) et des affections inflammatoires et infectieuses(7,6%). Les tumeurs bénignes représentaient 2% et les tumeurs malignes 1,2%. Les affections hématologiques ont représenté 1,6%. D’autres étiologies plus rares ont été notées, il s’agissaitd’affections hématologiques (0,8%). Dans 43,6%, les investigations n’avaient relevé aucune étiologie. On parle d’épistaxis essentielle.Conclusion : Les traumatismes ORL et maxillo-faciaux, l’hypertension artérielle et les affections inflammatoires et infectieuses de la sphère naso-sinusienne étaient les principales étiologies des épistaxis. La maîtrise du diagnostic et du traitement de ces pathologies est nécessaire pour une prise en charge adéquate des épistaxis.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.