Affordable Access

Publisher Website

La teicoplanine : réflexion après 3 années d'utilisation

Authors
Journal
Médecine et Maladies Infectieuses
0399-077X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
22
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.1016/s0399-077x(05)80954-0
Keywords
  • Glycopeptide
  • Teicoplanine
  • Vancomycine
  • Antibiotique
  • Staphylocoque
  • Streptocoque
  • Glycopeptid
  • Teicoplanin
  • Vancomycin
  • Antibiotic
  • Staphylococcus
  • Streptococcus
Disciplines
  • Biology
  • Ecology
  • Medicine

Abstract

Resume La teicoplanine comme la vancomycine est un antibiotique glycopeptidique actif sur les bactéries à Gram positif. L'intérêt de la teicoplanine par rapport à la vancomycine réside dans le fait que la teicoplanine peut être utilisée par voie IM (une seule injection par jour) et peut avoir des CMI plus basses pour les streptocoques. Certains échecs thérapeutiques par la teicoplanine peuvent être expliqués soit par l'existence de souches de staphylocoques à coagulase négative ou d'entérocoques de CMI ≥ 8 mg/l, soit par une posologie insuffisante. Un traitement probabiliste par la teicoplanine doit tenir compte de l'écologie bactérienne du service. Il est recommandé aux services de bactériologie de déterminer les CMI des souches isolées lorsqu'on entreprend un traitement par la teicoplanine. La posologie de la teicoplanine doit être rapportée au poids du malade (6 mg/kg). Dans les infections sévères, il est souhaitable de pratiquer des dosages sériques de teicoplanine en cours de traitement afin de surveiller les concentrations résiduelles qui doivent être égales au moins à 10–15 mg/l. On observe une bonne tolérance de cet antibiotique et son utilisation est parfois possible en cas d'allergie cutanée à la vancomycine.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.