Affordable Access

NÉCROLOGIE. L. NIEDERMEYER.

Authors
Publication Date
Keywords
  • Music
Disciplines
  • Biology
  • Education
  • Literature
  • Religious Science

Abstract

L’Autorité, 5 octobre 1895, pp LE MÉNESTREL, 24 mars 1861, pp. 135–136. C’est le cœur navré de douleur que nous annonçons à nos lecteurs la mort de notre ancien ami et collaborateur, M. L. Niedermeyer, enlevé subitement, dans la soirée du jeudi 14 de ce mois, à sa famille, à ses amis, à l’art musical, à sa chère École de musique religieuse, au moment où il venait de diriger la répétition d’une messe de M. Gastinel. Huit jours auparavant, nous avions eu le bonheur de le rencontrer et de passer quelques heures avec lui. Les premiers mots qu’il nous dit furent ceux-ci: «J’ai été bien malade depuis que je vous ai vu; j’ai pensé mourir.» Le jeudi suivant, M. Niedermeyer n’était plus! Comment peindre la douleur de ses deux filles, de son fils, de tous ses élèves, qui le respectaient et l’aimaient comme un père, des professeurs et des ecclésiastiques chargés de l’éducation religieuse et littéraire dans le grand et utile établissement qu’il avait fondé, et auquel il s’était uniquement consacré? En attendant que nous puissions donner une biographie complète de celui à qui l’École de musique religieuse de Paris et la Maîtrise doivent leur existence, nous empruntons à un journal quelques détails sur ses œuvres: «M. Louis Niedermeyer était âgé de cinquante-huit ans. Fils d’un professeur de musique de Genève, il était allé achever ses études à Naples, et y avait donné son premier opéra: il Reo per amore. «En 1826, le jeune maestro vint à Paris et eut le bonheur d’y obtenir tout d’abord le précieux patronage et l’amitié de Rossini; et, grâce à lui, il eut un acte joué au Théâtre-Italien: la Casa del bosco. Après un séjour de deux ans à Bruxelles, il revint s’établir définitivement à Paris, en 1835. Il a donné successivement trois grands ouvrages à l’Opéra: Stradella, Marie Stuart, dont plusieurs morceaux sont restés célèbres, et la Fronde. «Mais ce que Niedermeyer a écrit de plus beau, ce sont les quatre ou cinq Méditations de Lamartine qu’il a mises en mus

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Nécrologie

Jan 01, 1934

Nécrologie

Jan 01, 1953

Nécrologie.

Jan 01, 1943

Nécrologie.

Jan 01, 1946
More articles like this..