Affordable Access

Publisher Website

Activity of some natural and modified (fluorescent) cyclosporins on T cells

Authors
Journal
Annales de lʼInstitut Pasteur Immunologie
0769-2625
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
134
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/s0769-2625(83)80090-7
Keywords
  • Immunomodulation
  • Cyclosporin
  • Globular Body
  • T Lymphocyte
  • Cytoplasm
  • Susceptibility
  • Structure
  • Variants
  • Cyclosporine
  • Corps Globulaire
  • Lymphocyte T
  • Cytoplasme
  • Sensibilité
Disciplines
  • Chemistry

Abstract

Résumé Un test simple in vitro permet le criblage aisé d'agents cytostatiques et cytotoxiques. Il permet la comparaison des activités antiprolifératives d'un grand nombre de cyclosporines naturelles et de dérivés modifiés chimiquement, depuis des formes hypo-actives, voire quasi inactives, jusqu'à des formes hype-actives. L'utilisation de lignées cellulaires T sensibles à la cyclosporine et d'autres, résistantes, permet de faire la distinction entre des effects cytostatiques spécifiques et une cytotoxicité généralisée. L'exposition des cellules T susceptibles aux multiples formes de cyclosporine naturelles et modifiées permet d'établir une grille de comparaison pour de nouvelles cyclosporines modifiées de manière à sonder la mécanisme d'action de cette molécule, tels des dérivés fluorescents de la cyclosporine. Contrairement aux formes inactives, les variants actifs de cyclosporine provoquent une appartition de globules réfringents dans les lymphocytes T sensibles à la cyclosporine, les lymphocytes T qui y résistent et les macrophages. Lorsqu'il s'agit d'une cyclosporine fluorescente active, toute la cyclosporine, encore détectable après un à quelques jours de culture, se trouve concentrée dans ces globules réfringents.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.