Affordable Access

Publisher Website

140 La technique TGF et le traitement des fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus

Authors
Journal
Revue de Chirurgie Orthopédique et Réparatrice de l Appareil Moteur
0035-1040
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
93
Issue
7
Identifiers
DOI: 10.1016/s0035-1040(07)79513-2
Disciplines
  • Computer Science
  • Medicine

Abstract

Introduction La fracture de l’extrémité supérieure de l’humérus est une pathologie fréquente à partir de la sixième décennie et représente près de 5 % de toutes les fractures. Jusqu’à présent le traitement orthopédique et la majorité des techniques chirurgicales conventionnelles, comprenant les prothèses partielles, ne fournissent pas pour les fractures avec indication chirurgicale, des résultats très satisfaisants. Matériel et Méthode Le système TGF (Fixateur avec Guides en Tension) est une technique mini invasive, qui a l’avantage de permettre la mobilisation immédiate de l’articulation gléno-humérale. Ce nouveau concept utilise des guides centromédullaires en tension et nous permet une technique chirurgicale peu agressive, un traitement efficace et économe des fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus. Nous employons la classification de Neer et avons opéré 55 patients, 40 d’entre eux ont été revu pendant une année : 8 fractures avec deux fragments, 22 fractures en trois fragments et 10 fractures en quatre fragments. Basé sur le principe des trois appuis pour la réduction des fractures, les guides en tension sont introduits percutanés dans la tête et le canal médullaire, les clous de Schanz sont appliqués ultérieurement. Tout le système est raccordé à une barre en double « L » et bloqué par des cubes d’union. Discussion La complexité de ces fractures traitées par méthode orthopédique ou par embrochage aboutit à un succès relatif et peu efficace. Les techniques sanglantes sont très agressives, en particulier les arthroplasties, et présentent des inconvénients que le système TGF réduit. La méthode TGF est plus physiologique, moins invasive, comporte un plus faible risque chirurgical et s’associe à de meilleurs résultats. Des 40 patients revus, les résultats aux 12 mois sont : très bon – (amplitudes articulaires 100 % et sans omalgie) 8 (20 % - S. Constant > 95), bon – (amplitudes articulaires 80 % - 100 % et douleur de conflit) 25 (62,5 % - S. Constant > 80), moyen – (amplitudes articulaires 50 % - 80 % et douleur en charge) 6 (15 % - S. Constant > 60) et mauvais – (amplitudes articulaires < 50 % et douleur permanente) 1 (2,5 % - S. Constant < 60). Conclusion Malgré la courte période d’utilisation (2 ans) et suivi résultant, le système TGF a su démontrer par sa facilité d’exécution, reproductibilité et efficacité être une bonne méthode pour le traitement des fractures avec indication chirurgicale de l’extrémité supérieure de l’humérus.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.