Affordable Access

Disciplines
  • Mathematics

Abstract

La machine arithmétique, de marque MADAS (pour Multiplie Additionne Divise Automatiquement Soustrait), a une capacité de neuf chiffres à l’inscripteur, neuf chiffres au compteur et seize au totalisateur. Le mécanisme reprend celui inventé par Leibniz, soit l’utilisation de cylindres à dents d’inégales longueurs et un chariot coulissant à chaque passage décimal. La division se fait automatiquement grâce au levier marqué “Automat Division” après inscription du dividende au totalisateur, à l’aide des boutons moletés et du diviseur avec les curseurs. Il suffit de tourner la manivelle jusqu’à ce que le timbre retentisse. La manivelle tourne toujours dans le même sens pour les additions et les soustractions. La platine se compose d’une partie fixe et d’un chariot mobile. La partie fixe comporte la manivelle d’entraînement, les curseurs d’inscription, le levier addition/soustraction/multiplication et le levier de division automatique. Sur le chariot se localisent les lucarnes du totalisateur (en haut) et du compteur (en bas), les boutons de remise à zéro et le timbre.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments