Affordable Access

Publisher Website

Déhiscence des canaux semicirculaires supérieur et postérieur

Authors
Journal
Feuillets de Radiologie
0181-9801
Publisher
Elsevier
Volume
53
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/j.frad.2012.10.009
Keywords
  • Minor
  • Déhiscence Du Canal Semicirculaire Supérieur
  • Déhiscence Du Canal Semicirculaire Postérieur
  • Phénomène De Tullio
  • Scanner Des Rochers
  • Superior Semicircular Canal Dehiscence
  • Posterior Semicircular Canal Dehiscence
  • Tullio Phenomenon
  • Temporal Bone Ct
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Résumé La déhiscence d’un canal semicirculaire (CSC) est un syndrome congénital affectant principalement le canal supérieur et, moins fréquemment, le CSC postérieur au sein de l’os temporal. Ce syndrome a d’abord été décrit par Minor et al. en 1998. La prévalence de l’anomalie est d’environ 0,5 % dans la population générale. Le symptôme le plus caractéristique est le phénomène de Tullio, associant en particulier vertiges et nystagmus. La surdité (le plus souvent de transmission) complète volontiers l’ensemble du tableau. La déhiscence peut aussi être totalement asymptomatique et représente alors un incidentalome sur des examens radiologiques. L’évaluation ORL inclut l’audiométrie et les potentiels évoqués vestibulaires myogéniques (PEVM). Les symptômes cliniques s’expliquent par la création d’une troisième fenêtre au sein de l’oreille interne. Le diagnostic est confirmé par la tomodensitométrie du rocher en haute résolution qui utilise les reconstructions multiplanaires (MPR) dans le plan du canal (plan de Pöschl pour le CSC supérieur) et les reconstructions en trois dimensions (3D). L’IRM est moins sensible au dépistage de cette entité. Le principal diagnostic différentiel est l’otospongiose. Cette corrélation clinicoradiologique a des applications thérapeutiques, même si la chirurgie n’est indiquée qu’en cas de symptômes vestibulaires invalidants.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.