Affordable Access

Publisher Website

L’Oumigmag, ce difficile parcours entre le mot et les choses

Authors
Journal
Cinémas Revue d études cinématographiques
1181-6945
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
5
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.7202/1001150ar
Disciplines
  • Linguistics

Abstract

Plus que tout autre film depuis la série Au pays de Neufve-France (1959-1960), L’Oumigmag (1993) se présente comme une entreprise de dénomination. Nommer revient à exercer trois fonctions sémiotiques. Désigner, en images ou en paroles, consiste à attirer l’attention sur un objet sans considération de sa signification. La dénotation et la connotation interviennent ensuite pour rassembler des prédicats autour de ce même objet : dans le premier cas, le sens reste le même pour tous les observateurs tandis que dans l’autre, il fluctue en fonction de critères individuels. La stratégie discursive de Pierre Perrault se résume à peu près à ceci : ignorer la dénotation de l’animal pour mettre en relief la désignation et les connotations de son individualité. Réussit-il à démontrer qu’il est possible de nommer l’Oumigmag aussi bien en français qu’en langues vernaculaires?

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.