Affordable Access

Publisher Website

Les assemblages de foraminifères benthiques au passage Cénomanien-Turonien à Vergons, S-E France

Authors
Journal
Geobios
0016-6995
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
24
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/0016-6995(91)80032-u
Keywords
  • Foraminfières Benthiques
  • Cénomanien-Turonien
  • S.E. France
  • Paléoenvironnements
  • Évènements Anoxiques
  • Benthionic Foraminifera
  • Cenomanian-Turonian
  • Paleoenvironments
  • Anoxicevents
Disciplines
  • Biology
  • Earth Science

Abstract

Résumé L'analyse des foraminifères benthiques de la coupe de Vergons (S.E. France) s'inscrit dans un travail pluridisciplinairesur la limite Cénomanien-Turonien, dans le but de comprendre les évènements anoxiques constatés. Sur le plan paléontologique, 67 taxa sont présentés; ils complètent les connaissances sur les microfaunes benthiques des milieux profonds du Cénomano-Turonien. La présence d'espèces connues à des niveaux stratigraphiques plus anciens ouvre des perspectives pour d'éventuelles études phyllétiques. Les répartitions stratigraphiques observées permettent d'envisager, après comparaisons avec les secteurs voisins, la mise en évidence de marqueurs à l'échelle régionale. Des phénomènes de remaniements sont constatés dans la Zone à Whiteinella archaeocretacea. L'évolution qualitative et quantitative des assemblages de foraminifères benthiques apporte des précisions sur les paléoenvironnements; les biotopes correspondent à des substrats vaseux développés sur le talus continental. Les variations de la diversité spécifique, de la taille des individus et de la morphologie des tests, fournissent des indications sur les modifications du taux d'oxygène dissous, au moment des dépôts. Dans les milieux sous-oxygénés, des relations sont envisagées entre l'abondance de certains groupes (Buliminacea) et leur morphologie interne. D'une façon générale, une forte hypoxie se manifeste épisodiquement à la base de la Zone à W. archaeocretacea et ces conditions alternent avec des périodes de moindre sous-oxygénation. Après un retour progressif à des conditions d'oxygénation normale (analogues à celle de la zone à Rotalipora cushmani), on constate à nouveau, au sommet de la Zone à W. archaeocretacea et dans la Zone à Helvetoglobotruncana helvetica, l'existence de petites passées noires totalement dépourvues de microfaune benthique et interprétées comme de brèves périodes de forte hypoxie.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.