Affordable Access

Publisher Website

La crise de la banane à la Martinique en 1998 : un révélateur de la aise d'un système social et économique ?

Authors
Journal
Outre-mers
1631-0438
Publisher
PERSEE Program
Publication Date
Volume
88
Issue
330
Identifiers
DOI: 10.3406/outre.2001.3843
Keywords
  • Maternalistic Culture
  • Social Crisis
  • Producers ' Strikes
  • Banana Trade
  • Paternalistic Culture
  • Martinique
  • Mentalités
  • Martinique
  • Banane
  • Grèves
  • Paternalisme
Disciplines
  • Economics
  • History

Abstract

L'étude d'une grève des ouvriers de la banane à la Martinique met en évidence, dans une même unité de temps et d'espace, tous les enjeux de la société antillaise actuelle. La période esclavagiste, lointaine et néanmoins fondatrice des mentalités antillaises, donne à l'histoire économique et sociale des Antilles un aspect cyclique, renforcé depuis la départementalisation. Depuis 1946, le pari d'une nouvelle gestion du quotidien engageant un numéro d'équilibriste entre les manifestations paternalistes - atténuées mais pérennes - et celles dites maternalistes - officialisées - est remis en cause à nombre de reprises par des mouvements sociaux difficiles à résoudre. Dans un tel contexte où le passé tient une place prépondérante, tout développement relève d'un défi ardu dans la mesure où les productions encouragées comme la banane font l'objet de réglementations internationales libérales, peu empreintes à prendre en compte des considérations post-coloniales.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.