Affordable Access

Publisher Website

Les premiers effets spatiaux des recompositions de réseaux aériens en France : des effets d’aubaine fragiles mais une réelle ouverture de nombreuses régions françaises

Authors
Journal
Flux
1154-2721
Publisher
PERSEE Program
Publication Date
Volume
16
Issue
41
Identifiers
DOI: 10.3406/flux.2000.1324

Abstract

Le transport aérien intérieur a été déréglementé en plusieurs étapes entre 1987 et 1997. Cette importante évolution a donné lieu en France à des transformations de réseaux attendues (généralisation des structures en «hub and spoke», partenariats entre compagnies nationales et régionales), mais aussi à l'émergence d'une concurrence offensive et originale sur les liaisons transversales province-province et province-étranger, offrant une réelle alternative au passage jusque-là obligé par les plates-formes parisiennes. La promotion d'aéroports provinciaux comme Clermont-Ferrand, Montpellier, etc. au rang de plaques tournantes crée de véritables effets d'aubaine pour des villes qui n'étaient jusque-là reliées qu'à la capitale. Mais l'expérience de Saint-Étienne (première fermeture de «hub» en 1999) montre que rien en la matière n'est irréversible. Le phénomène a été récupéré par les deux grands compétiteurs actuels (les groupes Air France et SAir), ce qui laisse augurer de velles restructurations à court et moyen terme, lesquelles ne se traduiront pas forcément par des fermetures mais plutôt par une hiérarchisation et une spécialisation des petits «hubs».

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.