Affordable Access

Implications psychosociales des variations de l’âge au développement pubertaire

Authors
Publication Date
Keywords
  • Social & Behavioral Sciences
  • Psychology :: Treatment & Clinical Psychology [H13]
  • Sciences Sociales & Comportementales
  • Psychologie :: Traitement & Psychologie Clinique [H13]
Disciplines
  • Medicine

Abstract

rdpl2_baurguigncm: rdp_mâno6few 16/Q6/QS 17:41 Page 1331 Implications psychosociales des variations de l'âge de la puberté Les adolescents ayant une puberté précoce ou tardive sont confrontés à des difficultés psychosociales souvent sous-estimées, mais dont les conséquences peuvent être importantes (anxiété, retrait social, agressivité, plaintes somatiques_.). Il est donc essentiel de les reconnaître et d'en tenir compte dans la démarche thérapeutique. Fabienne Giowacz", Françoise Domine**, Annick Ledent**, Jean-Pierre Bourguignon** n dépit de conditions nutririonnelles relativement uni- formes et favorables pour l'ensemble de nos popula- tions, il persiste une variation physiologique de 4 à 5 années entre les individus les plus avancés et les plus tardifs pour le développement pubertaire.1 Quelques pourcents seulement des sujets ont une puberté considé- rée comme anormalement précoce (début des seins avant 8 ans ou début du développement testiculaire avant 9 ans) ou anormalement tardive (début de formation des seins après 13 ans et demi ou du développement testicu- laire après 14 ans). Récemment, les chercheurs se sont intéressés à cette tranche plus importante (environ 10 à 20 %) de la population dite « normale » dont les individus démarrent la puberté dans les limites physiologiques mais à des âges extrêmes, soit avancé, soit différé (fig. 1). Nous distinguerons donc les pubertés précoces ou tar- dives (observations individuelles de patients) et les pubertés avancées ou différées (observations de cohortes de sujets dans des groupes d'adolescents), et nous abor- derons les corollaires psychosociaux de ces variations d'âge au développement pubertaire. Enfin, une démarche inverse, partant du comportement, posera la question de fâge où la puberté s'est développée chez des adolescents impliqués dans des faits de délinquance. •••••>• Chez tes patients (près de 5 % de la population) qui entrent en puberté à on âge anormal (précoce ou tardif), les difficultés d'adaptation psychosociale méritent d

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.