Affordable Access

Au revoir, Lénine! ou le formidable mensonge

Authors
Publisher
Les Publications Québec français
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Au revoir, Lénine! ou le formidable mensonge Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu Chantale Gingras et Georges Desmeules Québec français, n° 134, 2004, p. 100-102. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/55593ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 08:41 « Au revoir, Lénine! ou le formidable mensonge » CINÉMA < > cnnn RYE Au revoir, Lénine ! ou le formidable mensonge > > > CHANTALE GINGRAS ET GEORGES DESMEULES Disons-le d'emblée : c'est avec un véritable plaisir qu'on se laisse mener en bateau par la sympathique comédie dramatique de Wolfgang Becker. Ce film allemand, qui a remporté le prix du meilleur film européen au Festival du film de Berlin en 2003, jette un regard à la fois humoristique, lucide et touchant sur la schizophrénie qui a longtemps marqué la culture allemande, partagée entre le système capitaliste à l'ouest et le socialisme à l'est. À la chute du mur de Berlin, cette immense balafre de 160 km de long apparue en 1961 sur le visage de l'Allemagne, le peuple allemand, en liesse, est réunifié. Histoire de faire un clin d'œil pas très subtil mais sympathique à cette réunification, Georges et moi avons décidé de nous réunir, le temps d'une chronique, Georges représent

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.