Affordable Access

Publisher Website

Reduced Endoplasmic Reticulum Stress Might Alter the Course of Heart Failure Via Caspase-12 and JNK Pathways

Authors
Journal
Canadian Journal of Cardiology
0828-282X
Publisher
Elsevier
Volume
30
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.1016/j.cjca.2013.11.001
Disciplines
  • Biology
  • Chemistry

Abstract

Résumé Introduction Le stress du réticulum endoplasmique (RE) joue un rôle important de médiation de la mort des cellules cardiaques lors de l’ischémie. Le but de cette étude était d’examiner si la manipulation d’un facteur principal de la voie du stress du RE, la sous-unité α du facteur d’initiation de la traduction eucaryote 2 (eIF2α), peut changer l’évolution naturelle de l’insuffisance cardiaque (IC). Méthodes L’IC a été induite par la ligature de l’artère coronaire chez des rats adultes, et un inhibiteur sélectif de la déphosphorylation du eIF2α, le salubrinal (Sal), a été utilisé. Trente (30) minutes après la ligature, les rats ont été répartis de manière aléatoire en 3 groupes : l’infarctus du myocarde (IM) plus les injections de placébo (diméthylsulfoxyde; n = 12), l’IM plus l’injection de Sal (Sal; n = 12) et l’IM (IC; n = 12). Les paramètres hémodynamiques ont été examinés. Les cœurs ont été prélevés pour procéder à l'évaluation de l'apoptose après 8 semaines de traitements au Sal par le marquage de la cassure d'un brin d'extrémité à la déoxyuridine triphosphate et l'analyse de cytométrie de flux. Les cœurs ont été prélevés et les chaperonnes du RE ont été déterminées par l’analyse du buvardage de western, la réaction en chaîne de la polymérase en temps réel et l’analyse immunohistochimique. Résultats La fonction cardiaque a été améliorée de façon significative chez les rats traités au Sal. L’apoptose a été réduite par le traitement au Sal. Les protéines 78 et 94 régulées par le glucose ont augmenté lors de l’IC, mais se sont normalisées à la suite du traitement au Sal. L’IC a causé une augmentation significative de la phosphorylation du eIF2α, qui a été davantage accrue par le traitement au Sal, puis la caspase 12 et la protéine JNK ont nettement augmenté chez les rats ayant une IC seule, mais ont significativement été réduites à la suite du traitement au Sal. Conclusions Nos résultats montrent que la réduction du stress du RE et de l’apoptose myocardique par l’inhibition de la déphosphorylation du eIF2α modifierait l’évolution naturelle de l’IC, ce qui offrirait une nouvelle approche pour son traitement.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.