Affordable Access

Zur frage des vorkommens von rundscheiben in Böhmen

Authors
Publisher
Eusko Ikaskuntza
Publication Date
Keywords
  • Ciencias Auxiliares De La Historia

Abstract

Les stèles dicoïdales de la région de Bohème ne forment sans doute pas un groupe particulièrement nombreux parmi les petits monuments de pierre mais il est d'autant plus intéressant. Leur répartion sur le territoire de la République est irrégulière, elle est concentrée dans l'espace de la Bohème occidentale. Une notable concentration de ces monuments se trouve aux environs de l'ancien monastère cistercien de Plasy. Ce fait amène à envisager la possibilité que les moines de Citeaux aient apporté avec eux, de leur patrie de France vers la Bohème, le modèle des stèles discoïdales. Ensuite cette sorte de monument aurait poursuivi son développement en Bohème. Alors que les stèles dicoïdales, en Espagne et en France, ont surtout fait fonction de pierres tombales, elles ont toujours été placées, en Bohème, de façon isolée, le long des chemins, dans les champs et dans les bois. Elles ont, avec la plus grande vraisemblance, servi de croix de sauveté ou croix de commémoration. Elles ont été érigées en des endroits où quelqu'un était décédé de mort violente ou par accident. A l'installation en pleine nature sont liées, vraisemblablement, les plus grandes dimensions que ces stèles de Bohème possédent à la difference de celles de la région Pyrénéenne. II n'y a en Bohème qu'une paire de chercheurs amateurs qui s'intéresse à la recherche des discoïdales et des autres petits monuments de pierre.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.