Affordable Access

Publisher Website

Radiochirurgie par arcthérapie des métastases cérébrales : analyse rétrospective des dossiers de 181 patients

Authors
Journal
Cancer/Radiothérapie
1278-3218
Publisher
Elsevier
Volume
18
Identifiers
DOI: 10.1016/j.canrad.2014.07.036
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Objectif Évaluation rétrospective monocentrique de l’efficacité de la radiochirurgie par accélérateur linéaire et arcthérapie des métastases cérébrales en fonction des différents scores pronostiques. Patients et méthodes De mai 1997 à mai 2009, 299 traitements pour des métastases cérébrales chez 181 patients ont été analysés le cancer primitif était pour 40 % bronchique non à petites cellules, 18 % rénal, 16 % mélanique et 26 % d’autre histologie. Les classes RPA (Recursive Partitioning Analysis) étaient I, II et III dans 37 %, 59 % et 4 % des cas, le score GPA (Graded Prognostic Assessment) était de 2,5 ou moins et de plus de 2,5 respectivement dans 65 % et 35 %, le score SIR (Score Index for Radiosurgery) de 7 ou moins et de plus de 7 dans 58 % et 42 %, le score DS-GPA (Diagnosis-Specific Graded Pronostic Assessment) de 3 ou moins et de plus de 3 dans 53 % et 47 %. Les métastases cérébrales ont été irradiées avec un collimateur micromultilames à une dose médiane de 20 Gy à l’isocentre et 18 Gy en enveloppe. Les indications de radiochirugie étaient après irradiation panencéphalique dans 84 % des cas (44 % pour récidive et 40 % en boost), et 16 % de novo. Résultats La durée médiane de survie était de 15 mois en cas de carcinome bronchique, de 9,3 mois en cas de cancer rénal, de 8,8 mois en cas de mélanome et de 16,7 mois en cas d’autre cancer. Il n’y avait pas de différence significative de survie en fonction des indications de radiochirurgie. La durée médiane de survie pour la classe RPA I était de 14,5 mois (p<0,05) et pour les classes RPA II/III de 13,3 mois. Elle était de 10,5 mois pour un score GPA n’excédant pas 2,5 et de 13,7 mois dans le cas contraire (p<0,05). Elle était de 14,8 mois contre 11,2 mois pour un score SIR respectivement de 7 ou moins et de plus de 7 (p<0,05). Pour le DS-GPA, elle était respectivement de 13,6 mois et de 15,2 mois pour des scores de 3 ou moins et de plus de 3 (p<0,05). Conclusion Cette étude confirme l’importance des scores pronostiques dans la prise en charge des métastases cérébrales par radiochirurgie.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.