Affordable Access

Publisher Website

Première expérience française avec la radiothérapie peropératoire associée à une kyphoplastie (Kypho-IORT) dans les métastases vertébrales

Authors
Journal
Cancer/Radiothérapie
1278-3218
Publisher
Elsevier
Volume
18
Identifiers
DOI: 10.1016/j.canrad.2014.07.054
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Objectif Évaluation de la tolérance et de l’efficacité de la radiothérapie peropératoire associée à une kyphoplastie pour des métastases osseuses vertébrales chez les deux premières patientes traitées par cette technique en France. Patientes et méthodes En 2013, deux patientes ont bénéficié d’une radiothérapie peropératoire : 1. Une femme de 63ans atteinte d’un adénocarcinome pulmonaire de stade IV, avec une métastase de la quatrième vertèbre lombaire. 2. Une femme de 76ans atteinte d’un carcinome canalaire infiltrant du sein droit initialement traité en 2003. En 2012, des lésions métastatiques des quatrième et cinquième vertèbres lombaires et du sacrum ont été mises en évidence et ont nécessité une irradiation antalgique de 30 Gy en 10 fractions. Devant la persistance des douleurs lombaires, il a été découvert une lésion mixte ostéoblastique et ostéolytique de la deuxième vertèbre lombaire. L’évaluation des douleurs s’est faite à l’aide d’une échelle visuelle analogique (EVA). L’irradiation peropératoire des vertèbres atteintes a été réalisée par le système Intrabeam®, suivie d’une kyphoplastie. Résultats Les deux patientes souffraient initialement de douleurs requérant un traitement par morphiniques et oxycodone (EVA=7 et 8/10). Leur indice de Karnofsky était de 70 %. Les deux patientes ne souffraient d’aucun déficit neurologique. Une dose totale de 8 Gy a été délivrée à une distance de 5 mm de la surface de l’applicateur. Ensuite, 3,5 mL de ciment ont été injectés dans le corps vertébral. Une fuite antérieure du ciment a été découverte à 48 heures après l’opération sur les radiographies de contrôle, sans séquelle neurologique. Une diminution des douleurs a été constatée chez les deux patientes à 24 heures (EVA : 3/10). Les patientes étaient asymptomatiques et sans signe de progression radiologique à 1 mois pour l’une et 5 mois pour l’autre. Conclusions L’irradiation peropératoire associée à une kyphoplastie est une technique réalisable offrant des résultats satisfaisants en termes d’effet antalgique et de contrôle local. Une équipe entraînée est requise.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.