Affordable Access

Publisher Website

Acidose métabolique en prédialyse : prévalence et retentissement

Authors
Publisher
Elsevier SAS
Identifiers
DOI: 10.1016/j.nephro.2014.07.220

Abstract

Introduction L’acidose métabolique est une complication fréquente de l’IRC avancée, elle constitue un facteur de déclin du DFG, de dénutrition, d’inflammation chronique et de résorption osseuse. Le but de notre travail est de déterminer le délai et le stade d’apparition de l’acidose métabolique chez les patients IRC et de déduire l’impact de la supplémentation en bicarbonates sur l’évolution du DFG et sur le statut nutritionnel et osseux. Patients et méthodes Nous avons mené une étude rétrospective et comparative incluant 50 patients suivis pour une IRC à des stades variables et qui ont présenté au cours de leur suivi une acidose métabolique. Nous avons comparé deux groupes : les patients ayant reçu une supplémentation par des bicarbonates et les patients sans supplémentation et nous avons suivi l’évolution du DFG, du taux de bicarbonatémie et de l’albuminémie ainsi que le taux de calcémie, de phosphatémie et de PTH des deux groupes de patients. Résultats L’âge moyen de nos patients était de 55,7±15,12ans, le délai moyen d’apparition de l’acidose métabolique par rapport à la première consultation était de 9,5±15,8mois. Elle est apparue au stade 2 de la MRC chez 4 % des patients, au stade 3 chez 38 % des patients, au stade 4 chez 46 % des patients et seulement chez 12 % des patients au stade 5. Après un suivi médian de 47,5mois, le déclin du DFG était similaire dans les deux groupes. La réserve alcaline était significativement plus élevée au dernier suivi dans le groupe avec supplémentation (24,80±1,60mmol/L vs 20,5±3,01mmol/L ; p<0,0001) avec une amélioration significative de l’albuminémie (38,89±4,02g/L vs 34,81±4,90g/L ; p=0,01). Nous n’avons pas noté de différence entre les deux groupes concernant l’évolution de la calcémie, de la phosphatémie et de PTH. Discussion et conclusion L’acidose métabolique apparaît dans notre étude au stade 3 et au stade 4 de la MRC et sa correction a permis d’améliorer l’état nutritionnel déterminé par le taux d’albuminémie. Nous n’avons pas noté d’impact sur l’évolution du DFG ni sur les variations des paramètres phosphocalciques.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.