Affordable Access

Publisher Website

Améliorer les symptômes et le tabagisme chez les personnes souffrant de schizophrénie : un manque d’effet synergique du médicament antipsychotique

Authors
Journal
Santé mentale au Québec
0383-6320
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
32
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.7202/017803ar
Disciplines
  • Psychology

Abstract

Contexte : Le tabagisme est élevé chez les personnes souffrant de schizophrénie ; certains patients réclament une aide au niveau de la médication qu’ils reçoivent afin de cesser de fumer. Objectif : Parmi les traitements pharmacologiques de la schizophrénie, la clozapine peut réduire la consommation de cigarettes. Les effets de la quétiapine, un autre antipsychotique atypique partageant plusieurs propriétés structurales et pharmacologiques avec la clozapine, ont été examinés chez un groupe de fumeurs atteints de schizophrénie dans une étude exploratoire. Méthode : Vingt-et-un individus fumeurs avec un diagnostic de schizophrénie, de trouble schizo-affectif ou de trouble schizophréniforme et recevant de la quétiapine ont été évalués à l’aide du questionnaire de Fagerström pour la dépendance à la nicotine. Ils ont de plus subi des analyses de monoxyde de carbone sanguin. Résultats : Le profil tabagique des sujets n’a pas été modifié significativement par l’administration de la quétiapine, malgré une amélioration de la symptomatologie psychiatrique. Conclusion : La quétiapine ne semble pas avoir d’effet significatif sur la consommation de cigarettes chez les fumeurs souffrant de schizophrénie.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.