Affordable Access

Publisher Website

La religion préserve-t-elle du sida ? Des congrégations religieuses congolaises face à la pandémie de l'infection par le VIH

Authors
Journal
Cahiers d’études africaines
0008-0055
Publisher
PERSEE Program
Publication Date
Volume
39
Issue
154
Identifiers
DOI: 10.3406/cea.1999.1311
Disciplines
  • Medicine
  • Religious Science

Abstract

Résumé Parmi les acteurs de la « société civile » associés à la lutte contre le sida, les représentants des congrégations religieuses occupent une place de choix. Pour les milieux médicaux, ils contribuent à la prévention en prônant l'abstinence et la fidélité, certains font preuve d'une grande compassion, aident les personnes atteintes et, grâce à la prière, peuvent offrir un réconfort moral dans des situations de détresse ; aussi, en dépit des positions — loin d'être toujours suivies localement — de quelques milieux chrétiens contre l'utilisation du préservatif, les congrégations religieuses semblent offrir plus d'avantages que d'inconvénients dans la lutte contre la maladie. Cependant, les discours, tant des religieux que des personnels de santé, fait apparaître des ambiguïtés qui ouvrent grand la voie à des représentations du « bon chrétien » qui, selon les cas, sera épargné, sauvé, guéri du fléau grâce à sa foi, voire à des pratiques et des discours d'exclusion à l'égard des « mauvais chrétiens ». Ainsi, insidieusement, les interprétations religieuses du sida, émanant de milieux dont on aurait pu croire~~ a priori~~ qu'ils seraient des alliés sûrs dans la lutte contre le sida, peuvent conduire à des attitudes qui vont à l'encontre des discours de prévention et des connaissances médicales en général, qui condamnent et rejettent pour préserver la communauté des « purs ».

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.