Affordable Access

Former à l'intelligence des faits religieux

Authors
Disciplines
  • Philosophy
  • Religious Science

Abstract

20 bbf : 2010 Paris, t. 55, no 1 R el ig io ns e n bi bl io th èq ue Former à l’intelligence des faits religieux Créé en juin 2002 comme com-posante de l’École pratique des hautes études (EPHE), l’Insti- tut européen en sciences des religions (IESR) a pour but de constituer un lieu laïque d’expertise et de conseil sur l’histoire et l’actualité des questions religieuses. Il développe son activité principalement dans des actions de formation à destination des ensei- gnants du primaire et du secondaire, des professionnels de la culture (mu- sées, bibliothèques…) comme de ceux, plus largement, qui souhaitent maîtri- ser les fondamentaux de la laïcité et de l’étude des cultes et des convictions : hôpitaux, éducateurs spécialisés, fonc- tion publique territoriale, etc. Forts de cette expérience, nous souhaitons proposer ici quelques réflexions pour une prise en compte des faits religieux dans les missions des bibliothèques et la formation de leurs agents. L’école, la bibliothèque et les faits religieux L’école et la bibliothèque ac- cueillent et servent, dans toute sa di- versité, l’ensemble de la population vivant en France. Dotées de missions communes d’acquisition et de trans- mission de savoirs, elles partagent aussi un fort attachement institution- nel et déontologique aux principes constitutionnels de laïcité, de liberté d’opinion et de croyance et d’égalité d’accès de tous aux savoirs. Ainsi, dans les débats relatifs à la place des religions dans l’espace public français, leur vocation républicaine les situe dans une position similaire, entre l’af- firmation laïque et l’ouverture à la di- versité culturelle. Dans un passé proche, le débat pu- blic concernant les « faits religieux » a produit des échos dans les mondes de l’école et des bibliothèques. À l'école, le rapport de Régis Debray sur « l’en- seignement des faits religieux à l’école laïque 1 » remis en 2002 au minis- tre de l’Éducation nationale clôturait une longue réflex

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.