Affordable Access

Etute théorique et expérimentale des agrégats de bromure d'argent

Authors
Publisher
Université Paul Sabatier - Toulouse III
Publication Date
Keywords
  • [Phys:Phys:Phys_Atom-Ph] Physics/Physics/Atomic Physics
  • [Phys:Phys:Phys_Atom-Ph] Physique/Physique/Physique Atomique
  • [Phys:Cond] Physics/Condensed Matter
  • [Phys:Cond] Physique/Matière Condensée
  • [Phys:Phys] Physics/Physics
  • [Phys:Phys] Physique/Physique
  • Agrégats
  • Clusters
  • Bromure
  • Argent
  • Dft
  • Fonctionnelle
  • Ab-Initio
  • Modèle
  • Fragmentation

Abstract

Ce mémoire est consacré à l'étude des propriétés énergétiques, structurales et électroniques des agrégats mixtes de bromure d'argent AgnBrp. Nous présentons à la fois des travaux expérimentaux et des travaux théoriques portant sur les agrégats neutres, les anions et les cations. L'étude expérimentale est consacrée à la spectrométrie de masse et à la fragmentation. Nous avons montré que les spectres de masse des espèces chargées ont de fortes similitudes avec ceux d'agrégats ioniques d'halogénures d'alcalins. D'autre part, nous avons développé une nouvelle méthode pour étudier la fragmentation d'agrégats métastables chargés. Nous avons constaté que la majorité des agrégats positifs étudiés évacuent préférentiellement un agrégat Ag3Br3. La prédominance de cette voie de dissociation a été expliquée par nos calculs théoriques qui ont mis en évidence une très grande stabilité pour cet agrégat. Les calculs théoriques, de type interaction de configurations ou fonctionnelle de la densité (DFT), ont montré que les liaisons inter-atomiques ne sont que partiellement ioniques et comportent un caractère covalent important avec un fort recouvrement entre des orbitales hybrides s-d de l'argent et des orbitales p du brome. Ces couplages ont un effet considérable sur les structures puisqu'ils favorisent la formation de sous-éléments BrAgBr linéaires et AgBrAg pliés. Les isomères les plus stables sont des structures cycliques. Nous avons également développé des potentiels pour modéliser les interactions. Nous avons montré que les potentiels de type électrostatique ne reproduisent pas les structures ab initio, confirmant ainsi que les interactions covalentes jouent un rôle important. Nous avons également étudié d'autres composés d'argent : nous avons présenté des spectres de masse d'agrégats de fluorure d'argent et aussi d'agrégats d'hydroxydes d'argent. Enfin, Nous avons déterminé l'énergie de photodétachement de petits agrégats (AgnFn)-.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.