Affordable Access

De la pertinence du capital humain comme objet comptable : le cas des joueurs de football

Authors

Abstract

Pour des raisons pratiques, le cas du football est souvent considéré comme idéal-typique des liens existant entre les performances et l'utilisation des ressources humaines. Les règles comptables consistant à traiter les contrats de certains joueurs comme des actifs incorporels, d'aucuns estiment que le contexte du football constitue un exemple révélateur de la valorisation comptable du capital humain. Notre revue de la littérature et nos réflexions révèlent que les frais de transfert ne sont pas une mesure du capital humain, mais incluent des éléments de marketing et contractuels qui peuvent aller bien au delà. Au contraire, ce qui peut être considéré comme du véritable capital humain (dépenses d'entraînement, formation d'un esprit d'équipe...) n'est pas activable selon les règles comptables. Est-ce donc que le véritable capital humain ne peut pas être considéré comme un objet comptable ? Le cas du football serait alors révélateur, non pas d'une réification du capital humain, mais de son statut complexe et transversal qui l'empêche d'accéder à un statut d'objet comptable.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.