Affordable Access

Du soutien au partenariat

Authors
Disciplines
  • Political Science

Abstract

n L A B I B L I O T H É C O N O M I E E N D E V E N I R n 38 BBF Paris T. 43 n° 2 1998 L’information est le nerf de laguerre. Non! Ce n’est pas là le leitmotiv récent d’un Bill Gates qui cherche à étendre ses tentacules à tout ce qui se numérise sur la planète. Ce vieil adage, qui remonte, dit-on, à Sun-Tzu (600 avant notre ère), n’est donc pas neuf. Mais pourquoi donc tous, aujour- d’hui, se réclament-ils du secteur de l’information ? De la société IBM, fabricant d’ordinateurs, à notre honorable Société canadienne des postes qui, pour autant qu’on le sache, consacre toujours à la livraison du courrier la plus grande part de ses activités, tous s’identifient comme intervenants du secteur de l’informa- tion. Pourquoi les gouvernements, pourtant sans le sou, sont-ils prêts à divertir des sommes importantes aux dépens des hôpitaux, des écoles et des routes afin de mettre en place des infrastructures d’informations coû- teuses perçues comme absolument nécessaires à la prospérité future de leurs citoyens? Pourquoi présente-t- on aujourd’hui la «société de l’infor- mation» comme l’aboutissement de la civilisation humaine sur cette terre, l’ancrage du prochain siècle, tout en faisant bien sentir, cela va de soi, que le simple fait de ne pas adhérer à un concept aussi flou ferait de vous, a priori, un paria, un exclu? Pourquoi, tout à coup, l’information dite sérieuse sort-elle du champ quasi exclusif des services d’information ou laboratoires de recherche pour deve- nir un produit de consommation de masse? Il n’y a sans doute pas de réponse simple à une interrogation aussi fon- damentale. Force est cependant de constater que la situation de l’infor- mation, son statut tant auprès des individus, des organisations1 que de la société en général est en mutation. Les individus, les organisations et les États eux-mêmes, à tort ou à raison, ne perçoivent plus l’apport de l’infor- mation dans leur réussite et la réus- site de leur collectivité de la même façon. Pourquoi en est-il ainsi? L’histoir

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.