Affordable Access

Publisher Website

P162 Association d’un diabète type 1 et d’un Overlap syndrome : Association rare

Authors
Journal
Diabetes & Metabolism
1262-3636
Publisher
Elsevier
Volume
38
Identifiers
DOI: 10.1016/s1262-3636(12)71264-8
Disciplines
  • Biology
  • Medicine

Abstract

Introduction L’hépatite autoimmune et la cirrhose biliaire primitive sont deux maladies autoimmunes chroniques du foie bien individualisées, cependant, il peut exister chez un même individu un chevauchement des signes caractéristiques de ces 2 affections simultanément ou consécutivement déterminant le syndrome de chevauchement ou « Overlap syndrome », un diabète type 1 peut s’associer à ce syndrome vue la prédisposition auto-immune. Patients et méthodes Nous etayons à travers une observation médicale d’une jeune patiente les particularités de l’association de ce syndrome avec un diabète type 1. Cas clinique il s’agit d’une patiente âgée de 33 ans, suivie pour overlap sydrome depuis 2 ans sous traitement par les immunosuppresseurs, le diagnostic d’overlap sydrome a été retenu sur des critères biologiques, immunologiques et histologiques, admise dans notre service pour prise en charge d’un diabète de découverte récente au stade de décompensation acido-cétosique. L’examen clinique trouve des signes d’insulinocarence, et le bilan biologique révèle une hyperglycémie avec acido-cétose, la patiente est mise sous insulinothérapie avec une bonne évolution. Dans le cadre de l’auto-immunité, les anticorps anti GAD sont positifs, un bilan à la recherche d’autres endocrinopathies auto-immunes a été réalisé : le bilan hormonal complet est normal, les anticorps anti TPO et les anticorps anti 21 hydroxylase sont négatifs. Discussion L’overlap syndrome est la forme mixte de cirrhose biliaire primitive et d’hépatite auto-immune, l’hépatite auto-immune peut précéder, accompagner ou compliquer une cirrhose biliaire primitive, ces formes mixtes concernent environ 10 % des patients avec cirrhose biliaire primitive, vu le terrain d’auto-immunité, il peut s’associer d’autres pathologies auto-immunes. Après La revue de la littérature, l’association entre le diabète type1 et l’overlap syndrome est décrite même si elle est rare, il existe également d’autres affections auto-immunes qui peuvent s’ajouter vu la prédisposition auto-immune, chez notre patiente, le diabète type 1 est confirmé et la recherche d’autres affections notamment des endocrinopathies auto-immunes est négative. Un suivi à long terme s’avère nécessaire dans le cadre de l’association de ces pathologies auto-immunes.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.