Affordable Access

Publisher Website

Les temporalités sociales : repères méthodologiques, ouvrage collectif coordonné par Jens Thoemmes et Gilbert de Terssac, Toulouse : Octarès éditions, collection Le travail en débats, 2006, 187 p., ISBN-10 : 2-915346-33-X.

Authors
Journal
Relations industrielles
0034-379X
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
63
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/018128ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Les temporalités sociales : repères méthodologiques, ouvrage collectif coordonné par Jens Thoemmes et Gilbert de Terssac, Toulouse : Octarès éditions, collection Le travail en débats, 2006, 187 p., ISBN-10 : 2-915346-33-X. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Martine Buffier-Morel Relations industrielles / Industrial Relations, vol. 63, n° 1, 2008, p. 168-170. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/018128ar DOI: 10.7202/018128ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 14 February 2014 02:43 Ouvrage recensé : Les temporalités sociales : repères méthodologiques, ouvrage collectif coordonné par JensTHOEMMES et Gilbert DE TERSSAC, Toulouse : Octarès éditions, collection Le travail en débats, 2006, 187 p., ISBN-10 : 2-915346-33-X. 168 RELATIONS INDUSTRIELLES / INDUSTRIAL RELATIONS, 2008, VOL. 63, No 1 plus restrictive que la première puis- qu’elle renvoie au seul concept d’insti- tution. Par contre, chez Commons, nous dit-il, l’institution relève d’un « contrôle social du vivre ensemble, de l’action collective contrôlant l’action indivi- duelle, de l’ensemble des significations et des règles opérantes de conduite (working rules) qui offrent à chacun, et/car en concert avec autrui, un avenir envis

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.