Affordable Access

Le Roman de la Rose : Fol. 6 : Oiseuse (l'oisiveté) ouvre la porte du Verger à l'Amant

Authors
Publication Date
Keywords
  • Aimer
  • Le Livre Et L'écrit

Abstract

... Q uand ainsi m'eut ouvert la porte Du jardin la pucelle accorte, ——— Je lui dis merci doucement, Et puis lui demandai comment Elle avait nom, qui était-elle. Ne fut pas fière la pucelle Et répondit incontinent : "Je me fais appeler Oiseuse Ici parle Oiseuse [ Enluminure ] "De tous mes intimes vraiment. Je suis riche, puissante, heureuse ; Car tout le jour j'ai moult bon temps Et veille à mes ajustements ; Quand ma toilette est terminée, Tout le reste de la journée Tranquille passe à mon plaisir, A jouer, à me divertir. De Déduit suis la bonne amie, Charmante et douce compagnie, Le maître de ces beaux jardins. De la terre des Sarrazins Il fit jadis venir les plantes En ce verger si florissantes. Quand tous ces arbres furent grands, Ce mur, qu'avez dû voir céans, Alors Déduit fit autour faire, Et par dehors y fit pourtraire Ces peintures et ces tableaux Qui ne sont séduisants ni beaux, Mais pleins de tristesse et misère, Ainsi que l'avez vu naguère. Souvent vient s'éjouir en paix, Ici, cherchant l'ombre et le frais, Déduit et les gens qui le suivent, Qui de joie et de soulas vivent. Tenez, les gais rossignolets, Pinsons et autres oiselets, Ici près encore sans doute ——— Déduit tranquillement écoute. Avec ses gens tout le jour Il s'ébat, car plus beau séjour Il ne saurait trouver sur terre Pour reposer et se distraire. Les amis que le beau Déduit Avec lui mène et qu'il conduit Sont la plus gente compagnie Que ne verrez de votre vie." ...

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.