Affordable Access

Le Prophète [Feuilleton de L'ère nouvelle]

Authors
Publication Date
Keywords
  • Music
Disciplines
  • Religious Science

Abstract

L’Autorité, 5 octobre 1895, pp L’ÈRE NOUVELLE, 23 avril 1849, pp. 1–2. Il ne s’agit plus de la légende merveilleuse de Robert le Diable, de la lutte du ciel et de l’enfer; il ne s’agit plus des guerres de religion qui désolèrent la France au XVIe siècle, des combats sanglants entre les catholiques et les huguenots, des intrigues de la cour de Catherine de Médicis, des souvenirs du vieux Paris; il s’agit d’autres luttes, d’autres guerres religieuses; mais le théâtre de celles-ci n’est plus en Sicile ou en France, c’est en Allemagne; le principal personnage est cet aventurier, Jean de Leyde, monarque et prophète tout à la fois, qui proclama la communauté des biens et des femmes. Cette donnée ne nous offre peut- être pas le même intérêt que les deux précédentes auxquelles nous devons les deux premiers chefs-d’œuvre de M. Meyerbeer. Mais elle s’y rattache sous les rapports essentiels; elle est entièrement dans les conditions du génie du compositeur, et elle lui a inspiré un nouveau chef-d’œuvre que ses aînés nous aideront à apprécier, qu’ils pouvaient seuls faire pressentir, tel enfin qu’on devait l’attendre de l’auteur de Robert et des Huguenots. Au premier acte, la scène se passe sur les terres du comte d’Oberthal, dans les environs de Dordrecth. Parmi les vassaux qui se livrent à leurs jeux, on voit deux femmes en costume de voyage; l’une, Fidès, la mère de Jean, le futur prophète; l’autre, Berthe, sa fiancée. Trois anabaptistes, parcourant les campagnes en prêchant le communisme, s’annoncent en chantant le verset: Iterum ad salutares undas, ad nos in nomine Domini, ad nos venite, populi. Les trois apôtres du communisme professent des maximes parfaitement claires: De ces champs fécondés longtemps par nos sueurs, Voulez-vous être enfin les maîtres et seigneurs? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Veux-tu que ces castels aux tourelles altières, Descendent au niveau des plus humbles chaumières? . .

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.