Affordable Access

Publisher Website

Sensibilité aux bétalactamines de souches d'E. coliisolées en 1989 et 1993 dans 9 hôpitaux généraux

Authors
Journal
Médecine et Maladies Infectieuses
0399-077X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
24
Identifiers
DOI: 10.1016/s0399-077x(05)81259-4
Keywords
  • Escherichia Coli
  • ß-Lactamines
  • ß-Lactamases
  • ß-Lactams
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Resume Nous avons comparé la résistance d' Escherichia coli aux bêtalactamines à quatre années d'intervalle (1989 et 1993) dans neuf hôpitaux généraux du Collège de Bactériologie-Virologie et Hygiène des Hôpitaux : 700 souches en 1989 et 550 en 1993 ont été recueillies surtout de prélèvements d'urines (81 % en 1989 et 86 % en 1993) et d'hémocultures (7 % versus 9 %), essentiellement dans des services de médecine (58 % vs 56 %), plus rarement en réanimation (5 % vs 6 %), chirurgie (17 % vs 19 %) ou gériatrie (12 % vs 14 %) ; 60 % des souches en 1989 et 11 % en 1993 étaient sensibles. Les souches présentant une pénicillinase étaient moins fréquentes en 1993 (32 %) qu'en 1989 (37 %), cependant ces souches sont plus hyperproductrices d'enzyme en 1993 qu'en 1989. Les souches productrices de céphalosporinase sont isolées plus souvent en 1993 (3 %) qu'elles ne l'étaient en 1989 (2 %). Les souches de type TRI (pénicillinases résistant à l'acide clavulanique) sont également en augmentation (1 % en 1989 contre 4 % en 1993). La résistance aux céphalosporines de 3 ème génération reste faible (0,4 % en 1993).

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.