Affordable Access

Publisher Website

Electrocorticogram during whole body vibration

Authors
Journal
Electroencephalography and Clinical Neurophysiology
0013-4694
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
20
Issue
5
Identifiers
DOI: 10.1016/0013-4694(66)90106-4
Disciplines
  • Physics

Abstract

Résumé Des études faites sur le singe éveillé ont montré que pendant la vibration à basse fréquence (4,5–19,5 c/sec) des rythmes à la fréquence de vibration apparaissent de façon intermittente sur les ECoGs. Ces rythmes sont souvent dissociés sur des enregistrements d'aires différentes mais voisines du cortex et augmentent avec les modifications de l'orientation de la tête. Les rythmes ne viennent ni d'une perturbation mécanique des électrodes d'enregistrement, ni des instruments, ni du vibrateur. L'apparition de ces rythmes dépend de l'intensité, mais non de la fréquence de la vibration. Ces rythmes peuvent être observés sous anesthésie, à condition que l'animal soit soumis à une vibration d'une intensité suffisante. La disparition de ces rythmes souvent induite par l'anesthésie au cours d'une vibration stable est considérée comme le résultat d'une perte de l'activité posturale et des changements associés dans la modalité de la vibration qui atteint la tête. A la cessation de la vibration, survient une normalisation de l'activité corticographique et du comportement. Au cours d'une vibration limitée au tronc, les rythmes n'apparaissent pas. Une section bilatérale des cinquième ou septième et huitième paires crâniennes chez le chien ou le chat n'abolit pas ces rythmes.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Electrocorticogram during whole body vibration.

on Electroencephalography and cli... May 1966

Local metabolic rate during whole body vibration.

on Journal of applied physiology... May 15, 2013

Whole body vibration.

on American Industrial Hygiene As... July 1984
More articles like this..