Affordable Access

Portrait de l’artiste en jeune femme : Marie-Claude McDonald, musicienne de Winnipeg

Authors
Publisher
Les Éditions l'Interligne
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Portrait de l’artiste en jeune femme : Marie-Claude McDonald, musicienne de Winnipeg Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Charles Leblanc Liaison, n° 133, 2006, p. 21-23. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/40866ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 13 February 2014 07:07 « Portrait de l’artiste en jeune femme : Marie-Claude McDonald, musicienne de Winnipeg » P O R T R A I T j O U E S T j L I A I S O N N° 133 Portrait rie l'artiste en jeune femme : Marie-Claude McDonald, musicienne de Winnipeg CHARLES LEBLANC P r o l o g u e J'avoue que j'ai un préjugé très favorable à l'égard de Marie-Claude McDona ld . Je la connais depuis une douzaine d'années et je suis son parcours depuis ses débuts. J'ai même collaboré avec elle à l'écriture de deux ou trois chansons. Franco- Mani tobaine d'origine malgré le nom anglais et p ré sen temen t au début de la trentaine (elle est née en 1972), elle réussit à vivre de ses métiers dans le secteur des arts de la scène. En milieu minoritaire, il faut le faire. Rencontre Nous nous sommes rencon- trés pour souper dans un restaurant indien qu'elle connaît bien. Fatiguée, au deuxième trimestre de sa gros- sesse, elle est quand même souriante et réceptive à l

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.