Impact entomologique des campagnes de sensibilisation à la destruction des gîtes larvaires à la Réunion (Kass moustik)

Affordable Access

Impact entomologique des campagnes de sensibilisation à la destruction des gîtes larvaires à la Réunion (Kass moustik)

Authors
Keywords
  • Information
  • Vecteur
  • Transmission
  • Moustique
  • Methode De Lutte
  • Entomologie Appliquee
  • Arbovirose
  • Gite Larvaire
  • Sensibilisation

Abstract

Impact entomologique des campagnes de sensibilisation à la destruction des gîtes larvaires à la Réunion (Kass moustik) Colloque 340 Colloque Chikungunya à la Réunion, décembre 2007. mois de décembre 2005, une atténuation sociale de ce risque semble avoir prévalu : le chikungunya n’est pas scientifique- ment évalué comme risque mortel, il ne constitue pas un enjeu de santé publique majeur et ne semble pas faire l’objet d’une préoccupation particulière dans la population. Cette situation change au début de l’année 2006, les certificats de décès établis dès le mois de janvier font état du chikungunya comme cause directe ou indirecte de décès. Dans Le Point du 25 mai 2007, l’InVS rapporte qu’« entre le mois de janvier 2006 et le mois de décembre 2006, 254 certificats de décès mentionnant le chikungunya ont été recensés, les trois quarts concernaient des personnes âgées de plus de 70 ans ». Le Monde (daté du 18 février 2006) a évoqué une surmortalité en 2005 en lien avec l’épidémie de chikungunya, bien qu’aucune étude publiée ne montre de surmortalité statistiquement significative au cours de cette période. Les controverses (liées notamment à la fiabilité et légitimité des informations, et à l’objectivation de l’expérience vécue par la population) et les effets différés (économie, tourisme) correspondent à la situation de crise engendrée par le passage de l’atténuation à l’amplification sociales de ce risque, et non par les seules caractéristiques épidémiologiques de cette maladie. Dans une visée opérationnelle, cette approche de la crise pour- rait aider à mieux comprendre la dynamique associant de facto les différents acteurs impliqués et, en s’appuyant sur les autres études en cours et plus spécifiquement sur les « cons- tructions socio-territoriales de la santé à l’île de la Réunion » (VAILLANT, 2007), contribuer à une meilleure mobilisation communautaire pour une protection à long terme. En discussion de ces résultats, un parallèle peut être avancé avec d’a

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.