Affordable Access

Compte rendu de J. WATTS, The Making of Polities. Europe, 1300-1500

Authors
Publication Date
Keywords
  • Arts & Humanities :: History [A04]
  • Arts & Sciences Humaines :: Histoire [A04]
Disciplines
  • Political Science

Abstract

RMA_2013_02_book.indb COMPTES RENDUS – LE MOYEN ÂGE – CXIX-2013 493 de leur règne ; une série de huit cartes très claires de la situation en 600, puis sous Charlemagne, au traité de Verdun, sous Otton Ier, des provinces ecclésiastiques, de l’Allemagne et de l’Italie au XIIe siècle et de l’Empire en 1347 ; enfin, des tableaux généalogiques des maisons impériales. Viennent ensuite, outre un index des noms propres, les listes des sources et des travaux utilisés, d’autant plus importantes que l’ouvrage ne présente pas de notes, sinon de brèves mentions entre parenthèses dans le texte. Voilà donc un petit livre à recommander au germanophone qui s’intéresse à l’histoire médiévale. Christiane DE CRAECKER-DUSSART John WATTS, The Making of Polities. Europe, 1300–1500, Cambridge, Cambridge U.P., 2009 ; 1 vol. in-8o, XIII–466 p. (Cambridge Medieval Textbooks). ISBN : 978-0-521- 79664-4. Prix : GBP 17,99. Comme son titre l’indique, cet ouvrage se donne pour objet l’étude des régimes politiques ayant existé en Europe au cours des XIVe et XVe siècles, soit environ 200 ans d’histoire, l’A. effectuant quelques incursions dans les périodes directement antérieures et postérieures à l’objet de son travail. Organisés sur un plan chrono- thématique, les trois chap. de son livre, évidemment subdivisés, sont consacrés respectivement à la situation de l’Europe en 1300, au XIVe et au XVe siècle, précédés d’une longue introduction et suivis d’une conclusion plus condensée. Y sont étudiés et comparés la justice et le droit, l’action militaire, les régimes fiscaux, les réseaux de pouvoir ou d’influence, la représentation politique, les administrations, la pensée et la culture politiques ou encore les modes de gouvernement. L’A. ne conçoit pas pour autant son travail comme une synthèse mais bien plutôt comme une introduction. C’est certainement cette approche qui a conditionné un choix méthodologique particulier, celui de ne recourir qu’aux travaux – art., mono- graphies ou synthèses – et

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.