Affordable Access

Materiaux pour servir à la faune Laekenienne des environs de Bruxelles

Authors
Publication Date
Keywords
  • Lutetian
  • Actinopterygii
  • Anthozoa [Sea Anemones]
  • Bivalvia
  • Brachiopoda [Lamp Shells]
  • Bryozoa
  • Chondrichthyes
  • Coleoidea
  • Crocodylomorpha
  • Crustacea [Crustaceans]
  • Echinodermata [Echinoderms]
  • Foraminifera [Hole Bearers]
  • Gastropoda
  • Nautiloidea
  • Polychaeta [Bristle Worms]
  • Testudines
  • Belgium
  • Brussels
  • Belgium
  • Jette
  • Belgium
  • Wemmel

Abstract

Annales de la Société malacologique de Belgique MATERIAUX POUR SERVIR A LA FAUNE LAEKENIENNE DES ENVIRONS DE BRUXELLES C3-. ^vii>rc:E:isrT. — SÉANCE DU S JANVIER 1873. — Notre système laekenien est constitué, comme on le sait, de deux étages, et chacun de ceux-ci possède une faune notable- ment distincte de celle de l'autre. Presque toutes les listes de fos- siles de ce système, publiées jusqu'aujourd'hui, ne nous ont fait connaître que sa faune générale ; de sorte qu'il n'a pas encore été possible d'établir les différences de faune existant entre les deux étages ni entre les zones de chacun d'eux. Ces listes ne permettent pas davantage de faire connaître les fossiles pro- pres aux différentes zones, ni de déterminer l'époque précise de l'apparition et de la disparition des espèces. Sous ce rapport, nous croyons qu'il reste quelque chose à faire et que la science, pour progresser, doit avoir non-seule- ment la liste des fossiles des deux étages, mais encore celle des fossiles de chacune de leurs subdivisions, de leurs zones. Or, l'existence de l'assise laekenienne a été constatée dans dif- férentes localités de notre pays, mais on a négligé de détermi- 8 SOCIÉTÉ MALACOLOGIQUE DE BELGIQUE. ner les zones de cette assise qui s'observent dans chacune de ces localités. Quant à nous, qui trouvons de la plus haute impor- tance de faire cette distinction pour établir le parallélisme des couches, tant de notre pays que des pays voisins, et qui nous appliquons à distinguer les zones au moyen de leurs faunes, nous ne pouvons trop, dans l'intérêt de la science, engager les naturalistes à toujours déterminer avec la plus grande exacti- tude le gisement, la zone des différents fossiles qu'ils recueille- ront. Nous nous inspirons depuis longtemps de cette idée en faisant nos recherches, et les résultats que nous avons obtenus de ce côté, seraient sans doute plus importants si nos moments de loisir étaient moins rares. On a pu remarquer que cette méthode a été adoptée po

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.