Affordable Access

Sylvie Groulx : L’insoutenable américanisation de l’imaginaire

Authors
Publisher
La revue Séquences Inc.
Publication Date
Disciplines
  • Economics
  • Political Science

Abstract

Sylvie Groulx : l’insoutenable américanisation de l’imaginaire Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Élie Castiel Séquences : la revue de cinéma, n° 207, 2000, p. 12. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/48869ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 03:07 « Sylvie Groulx : l’insoutenable américanisation de l’imaginaire » fREVUES Sylv ie G r o u l x i // fut une époque où les cinémas nationaux étaient beaucoup plus vivants et moins tributaires de considérations économiques ou commerciales. Mais, selon Todd McCarthy, critique en chef de Variety, revue professionnelle par excellence de l'in- dustrie cinématographique américaine, à partir de l'événement créé par la sortie de Jaws au milieu des années soixante-dix, tout a changé. Le cinéma hollywoodien a conquis le monde. La cinéaste Sylvie Groulx commence à s'intéresser au sujet de l'américanisation des images en mouvement en 1988, mais son projet n'est alors pas retenu par l'ONF. Cette année, elle a enfin pu le réaliser. Avec tous les débats actuels autour du thème de la mondialisation, on peut très bien comprendre que l'idée n'ait pas avorté cette fois-ci. Séquences a rencontré la réalisatrice d'À l'ombre d'Hollywood. propos recueillis par Élie Castie

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.